Permaculture en France : Les pionniers en marche

La permaculture reste très largement confidentielle en France. Née en Australie, elle s’est diffusée un peu partout dans le monde au gré des capacités linguistiques et des racines culturelles de chaque pays. Ces deux derniers facteurs expliquent en grande partie le faible développement de la Permaculture en France, où la culture est assez fondamentalement opposée à la pensée anglo-saxone et où l’habitant de l’hexagone moyen dispose d’un niveau faible dans la langue de Shakespeare. Malgré cela, quelques pionniers se sont lancés en France pour tenter l’aventure de la Permaculture réelle. Portraits.

Richard Wallner et la ferme du petit Colibri

Installé depuis 2006 en Charente, Richard tente d’établir une ferme entièrement Permacole, le Petit Colibri. Les principes de culture se nourrissent des principaux maîtres, Fukuoka et Mollison. Ainsi, il n’effectue pas de labours, il n’ajoute pas de pesticides, stimule les synergies internes à la ferme, etc. Il expérimente aussi la culture sur butte, souvent mise en avant par les permaculteurs au niveau agricole. La démarche expérimentale de Richard butte toutefois sur un Maire indélicat qui bloque le projet. Pour bien connaître cette ferme et sa problématique, le documentaire suivant est in-con-tour-nable:

Cette ferme est un symbole important pour la permaculture, mais elle est aussi un approfondissement essentiel pour son succès. Les techniques de l’agriculture naturelle sont souvent pensées de manière isolées, en dehors de tout contexte politique. Rarissimes sont les textes de Permaculture qui traitent de l’environnement institutionnel et des luttes de pouvoirs. Normal, car la Permaculture est avant tout une démarche de rédemption écologique individuelle pour le bien de tous. Ce courant n’est pas né dans des pays protestants pour rien. Ce que montre la situation du petit Colibri, c’est que pour se vouloir holistique, la permaculture réelle n’en est pas moins confrontée à un vide conceptuel autour de son intégration dans un monde de lutte pour le pouvoir. C’est sur cette expérience que Richard a été courageux. Il voulait expérimenter une ferme, le voilà devenu le symbole de la lutte pour l’existence des alternatives contre l’autoritarisme de l’État.

Nicolas Pezeril dans le Morvan

Installé sur une ancienne ferme achetée par sa famille dans le Morvan, Nicolas développe avec passion un lieu Permacole plus orienté vers l’autonomie et donc non marchand. Pour lui, l’horizon incertain de notre société rend nécessaire l’organisation de communes auto-suffisantes dans l’opulence alimentaire. Versé dans l’art de la greffe il met en place année après année un arboretum des variétés d’arbres fruitiers résistantes au froid. Dans le documentaire suivant par exemple, il nous montre comment il arrive à faire pousser une espèce de manguier résistante au froid. Ce n’est pas sans rappeler les citrons Autrichiens du gourou Sepp Holzer.

Nicolas impressionne par son savoir et sa modestie. L’expérimentation semble chez lui être à la fois simple intuition et érudition botanique. Chez lui la maxime de « redistribuer le surplus » de la Permaculture prend tout son sens, notamment dans son désir de partager son savoir et ses expériences. On retrouvera nombreux de ses conseils sur le forum francophone de la Permaculture sous le pseudonyme d' »Autrevie ».

André Durrmann à Andlau dans le Bas-Rhin

André Durrmann est avant tout vigneron depuis 1979. Au fur et à mesure, il a créé une exploitation basée sur la vigne, les brebis, les fruitiers et l’apiculture. Chaque système de production est directement relié aux autres de manière consciente. Son site internet est à cette image et détaille chaque aspect de la vision holistique qu’il a de son métier. Cette exploitation est une application rigoureuse et systématique des principes de la permaculture. Ceci est selon moi lié en partie à la culture germanique de cette région. Cette dernière rend la mise en pratique de la Permaculture très crédible. En effet, André Durrmann conduit certaines de ses vignes « en lyre » et les intercales avec des arbres fruitiers pour mimer le biotope naturel de la vigne. Cette technique a été validée par l’INRA de Colmar et n’offre ainsi que peu de place à la critique et est politiquement lisible dans le territoire.

Cette exploitation est essentielle en France car elle est un des rares exemples d’une exploitation agricole compréhensible pour les non initiés à la Permaculture. Sa longue implantation dans un territoire en fait un acteur accepté qui a su s’intégrer et se faire reconnaitre. Une belle réussite dans un des plus beaux terroirs de France.

Il existe sans aucun doute bien d’autres permaculteurs, mais voilà ceux qui pour l’instant m’ont le plus inspiré. Merci à eux, que je les ai rencontré ou non. Je vous invite à approfondir leur travail et à me faire connaitre les permaculteurs qui vous inspirent.

33 Commentaires

Classé dans Agriculture

33 réponses à “Permaculture en France : Les pionniers en marche

  1. Ah tu m’as fait une fausse joie avec le manguier rustique !

    Sinon c’est bien de sortir un peu les pionniers de l’ombre,

    faudrait y rajouter la ferme du Sourrou, y a un article dans le passerelle éco de cet été

    • karmai

      Je connais pas la ferme de Sourrou. Si tu veux écrire un petit paragraphe pour la présenter je pourrais le rajouter à l’article.

  2. Karine

    Juste pour mettre un bémol sur le côté purement individuel de la démarche, et aussi pour illustrer le fait qu’il ne s’agit pas que d’agriculture, voilà la liste des cours pour un « certificat de design permacole »:

    PHILOSOPHY AND DESIGN
    LANDSCAPE DESIGN
    BUILT ENVIRONMENT
    LIVING COMMUNITIES
    COOL WATER / LIVING SOILS
    URBAN DESIGN AND LIVING
    TREE CROPS
    RESOURCES AND REDESIGNING WASTE
    FERTILE GARDENING
    APPROPRIATE TECHNOLOGY
    EMPOWERMENT AND RESILIENCE
    RETROFITTING THE AUCKLAND BIOREGION

    Sur le site internet (www.aucklandpermacultureworkshop.co.nz), il y a aussi des références pour presque chacun des thèmes. C’est bien sûr en anglais, et bien loin de la France, mais intéressant quand même !

  3. Bonjour,

    La permaculture est une belle démarche.
    Nous avons eu le plaisir de rencontrer un grand homme qui redonne tout ses lettres de noblesse au jardinier dans une humilité et une simplicité merveilleuse. J’ai retranscrit un peu de ses idées dans ces 2 articles :
    http://alcidejet.blogspot.com/2011/06/observons-la-nature-et-cultivons.html
    http://alcidejet.blogspot.com/2011/07/planter-un-arbre-fruitier.html

    Et en plus un bel exemple concret d’échange et de partage : Permaculture foret comestible: « Jardin des Fraternités Ouvrières » en Belgique

    Bon jardinage à tous

  4. Pézeril

    manguier rustique,c’est pour populariser comme le font les Anglosaxons…
    si tu parle en latin à la télé c’est trop spécialisé,de toute façon c’est la même famille,je n’ai donc pas totalement tord,et puis de toute façon,des que tu touche un large publique,tu finit par ne lever que ceux qui se lèvent contre ton point de vus.
    En plus c’est pas moi qui invente se terme: »manguier rustique » mais d’autres,qui j’imagine l’ont formuler de cette façon afin qu’il se popularise.
    je n’invente rien je ne fait que répéter,singer,mon seul mérite est d’avoir saisi ma chance,beaucoup la laisse filer sous leurs nez par peur du changement ou je ne sais quoi d’autre.

  5. obbih

    logique judicieux comme ton jolie jardin ,ton (petit) coin de paradis .on a commencer le notre il y a que quelque moi,il et jamais trop tards pour bien faire ,merci ja merci nicolas !!!!

  6. Julie

    Bravo Pézeril,

    Je suis à 1000pour cent avec toi. Vive les manguiers rustiques alternatifs!!!!
    Grace à ton doc, je commence cette année la culture sur buttes, manière de jardiner que je pense conserver jusqu’à mes dernières forces.

  7. bretin

    Salut Nicolas,

    C’est vraiment super, si seulement on pouvait revenir à ce type de culture pour tous, santé et papilles en folie pour tous.petite aparté pour les abeilles une pétition à faire tourner pour ceux qui s’interresse à un avenir meilleur : http://www.pollinis.org/spip.php?page=article&id_article=12.
    Merci encore

    Est-il possible de venir voir ta ferme, j’en serrez ravi je suis du morvan.
    Pour contact: tophe_13@hotmail.com

  8. A propos de l’asimine, je l’apelle « manguier du canada » sur cette page. faisons preuve de créativité en laissant le langage évoluer au fil des modes… http://blogs.mightyprods.com/blogs/blabla/16/140

  9. entendu l’émission dimanche sur FC Quelle joie de découvrir enfin de vrais
    jardiniers amoureux de la vie et qui la respectent et la propagent. Je suis une vieille dame de 80ans qui ne désespére pas de l’homme. J’habite Bordeaux
    et aimerais beaucoup vous rencontrer si vous faîtes une journée Portes
    Ouvertes ou qq chose dans ce genre ; à bientôt peut-être si la vie en décide ainsi Marie-Paule

  10. Super, c’est vrai que maintenant on pourrait ajouter le bec hellouin, et la ferme de sourrou, on a tellement besoin de sites de démonstration…
    Ca permettrait aux gens de comprendre que ce n’est pas qu’un concept « théorique ».
    Benjamin

  11. Pingback: pretaformer (pretaformer) | Pearltrees

  12. Pingback: permaculture | Pearltrees

  13. Pingback: AGRICULTURE, ALIMENTATION | Pearltrees

  14. Pingback: De l’experience de George Van Dyne et des quelques leçons qu’on peut en tirer | Jardinons la planète

  15. Pingback: permaculture | Pearltrees

  16. Pingback: Le maraîchage en Permaculture est viable économiquement | Jardinons la planète

  17. Pingback: Le maraîchage en Permaculture est viable économiquement | Jardins Alternatifs Maraîchage

  18. Cher ami!
    Je vous souhaite a tous de réussir dans tous vos projets. Merci à cette page pour avoir compilé toutes ces informations. J’ai émigré en Russie et la-bas aussi la permaculture semble confidentielle. Et pourtant en creusant une peu je suis tombé sur des personnes qui connaissent. Et depuis je me suis aperçu que Zepp Holzer était très connus car il vient tous les ans en Russie depuis deux ou trois ans et avec le renouveau Slavian de nombreux projet voient le jour. Parfois immense comme le projet d’éco-hameau de 500 ha dans l’Oural. Je vous invite à visiter mon blog!
    A bientôt.
    http://makarov-en-russie.overblog.com/un-%C3%A9co-hameau-en-perspective

    • karmai

      Bonjour Makarov,

      Merci de passer ici. J’ai visité ton blog. J’ai pas bien compris ce que tu fais mais j’aime bien 🙂 Par ailleurs, on aime pas Dieudonné sans avoir quelques neurones bien placé.

      Bon courage pour tout

      • Bonsoir! La question c’est ce que je fait?
        Bah, je suis partis voir si l’herbe était plus verte ailleurs. Et j’ai eu la bonne surprise de recevoir 2 hectares sur un programme de 8ha. J’aimerai créer un écocentre sous la forme d’une ferme permaculturelle biologique, avec accueil à la ferme/gîte/restau Français, programme culturel Franco/Russe, centre de remise en forme, médecine quantique et école à la maison.
        J’ai fais des rencontres sympas avec des gens qui aiment bien Zepp et qui ont un programme sur 500ha d’écovillage participatif, aussi en permaculture.
        Pour l’instant je doit :
        1 gagner de l’argent
        2 me fondre dans la mentalité locale
        3 me faire connaître moi et le projet afin de susciter des vocations et partager les expériences.
        Donc je travaille comme assistant en langue Française à Perm pendant l’hiver car ici l’hiver n’est pas trop propice aux travaux de construction, vu le climat. Je tiens aussi mon blog à jours dans lequel je traite de beaucoup de sujet différents, afin d’apporter un témoignage locale et si possible réaliste de la situation réelle en Russie. Car j’ai ai assez des mensonge des journalistes Européens et en général aussi.
        Voilà!
        N’hésitez pas à me poser des questions ou me suggérer des sujets ou me porter la contradiction, je suis preneur et surtout j’aime bien les échanges positifs et fructueux.
        Namasté!

  19. Du coup comme je suis dans l’oural je suis super intéressé par les fruitiers et plantes qui résistent à -20°. Soi dit en passant!

  20. Pingback: Angélique Delhoute (angeliquedelh) | Pearltrees

  21. Pingback: Le maraîchage en Permaculture est viable économiquement -

  22. pat

    très sympa mais pas mal de blabla surtout pour le « manguier « rustique qui est en fait un Asiminier Paw Paw ,mais bon ça fait rêver ,bonne continuation

  23. Pingback: Sources d'info | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s