Une vieille leçon pour un problème actuel ou pourquoi la COP 21 ne peut pas réussir

IMG_1516Nous arrivons au terme de cette COP 21 et commence l’éternel ballet : les négociateurs sont partis pour une dernière nuit blanche de négociation pour tenter de faire tenir l’avis de 196 parties autour de la limitation du réchauffement climatique. Vont-ils arriver à un accord ambitieux?

Autant le dire tout de suite, ce qu’il y a d’amusant avec ce genre de négociation c’est que ça ne peut pas fonctionner. Ce n’est pas moi qui le dis mais Mancur Olson, un économiste américain qui a publié La logique de l’action collective en 1965. Pour faire courtes ses brillantes conclusions, Olson explique qu’une action collective ne peut fonctionner que dans deux situations :

  1. Soit il s’agit d’un petit groupe d’acteurs
  2. Soit il s’agit d’un grand groupe d’acteurs mais il faut qu’un petit nombre d’entre eux ait un fort intérêt à ce qu’une action collective ait lieu

Le problème pour la COP21 est donc assez simple. Nous avons un grand groupe d’acteurs mais ceux qui pourraient prendre en main l’action collective n’ont pas de grande motivation à limiter le réchauffement climatique. En effet, les pays industrialisés sont dans beaucoup d’études qui s’intéressent à la question situés dans des zones qui seront les moins touchées par les impacts du réchauffement climatique. Par exemple ci-dessous, on peut voir que les pays industrialisés bénéficieraient d’un impact plutôt positif du réchauffement climatique sur les rendements agricoles.Projected_impact_of_climate_change_on_agricultural_yields_by_the_2080s,_compared_to_2003_levels_(Cline,_2007).pngL’autre exemple typique étant l’archipel des Maldives dont l’existence même est menacée par la montée des eaux. Son intérêt à limiter le réchauffement climatique est énorme, mais son poids dans les négociations est à peu près nul.

Une solution pourrait résider dans la démonstration que les dommages dans les pays les plus touchés auront par ricochet des répercutions graves sur les pays industrialisés. C’est à ce titre que le narratif le plus puissant développé dernièrement est que le réchauffement climatique, par des sécheresses provoquant une réduction des rendements agricoles en Syrie, serait une des causes principales de la guerre civile et donc des flots de migrants en Europe (on peut voir la vision de Jancovici à ce sujet). Coup d’épée dans l’eau étant donné qu’il y a tout à croire que c’est pour l’essentiel une vision erronée ou tout au moins une façon de donner un rôle exagéré au changement climatique.

Pas d’accord ambitieux pour le réchauffement climatique donc. Que faut-il faire alors? C’est un peu la question que c’était posée Bruno Latour dans l’expérience d’une simulation grandeur nature de la COP21 dans un théâtre de Nanterre. Pour lui, il faut absolument déconstruire l’institution des COP. Il estime que c’est notamment en y incluant des acteurs non-humains dans la négociation planétaire qu’on pourra y arriver. Ayant eu la chance de participer à cette expérience, j’ai déjà fait état de l’échec d’une telle approche. Et c’est logique puisque rajouter encore plus d’acteurs ne fait que rendre la leçon de Mancur Olson encore plus probable. Sommes nous donc piégés et condamnés à vivre un réchauffement climatique avec son lot d’incertitudes sur les risques encourus? Il y a fort à parier en effet que ce soit notre lot commun, mais que cela ne nous empêche pas, au delà des COP, d’inventer des solutions pour nous y adapter et améliorer nos vies sur cette planète. La société civile s’y engage déjà depuis de nombreuses années et n’a pas attendu les états pour l’experimenter, et c’est très bien comme ça.

Poster un commentaire

Classé dans Climat, Economie, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s