L’inquiétante révolte des moutons Cévenoles

mouton

Blâmé à tord, des chercheurs révèlent que beaucoup des attaques ne sont pas du fait du loup mais sont en réalité à imputer à des moutons atteints d’une mutation les rendant très agressifs et qui en viennent même à attaquer bergers et riverains.

Tout le monde a entendu parler des attaques de loups suite à leur introduction dans toute la France. Les éleveurs de moutons, vent debout et acculés à l’impuissance, ne pouvaient que constater les pertes des moutons dévorés par les loups toujours de plus en plus nombreux.

Pour tenter de mettre fin à la polémique sur l’impact des loups une équipe de chercheurs de l’Agropolis de Montpellier à mener une enquête pour déterminer les causes de cette croissance exponentielle des morts de moutons dans les alpages hexagonaux.

L’étude, réalisée dans les Cévennes, a consister à installer 50 caméras de vidéo-surveillance dans divers endroits stratégiques du Parc Naturel éponyme. Ce que les chercheurs ont identifié défi l’entendement. A l’étonnement général et contrairement à ce que l’on pensait, l’essentiel des morts de moutons ne sont pas dues au loup… mais aux moutons eux-mêmes! Dans ces enregistrements étonnants, on y voit, de nuit, quelques moutons isoler un de leur congénère et le mordiller à mort, dans d’autres scènes nocturnes quelques individus visiblement déterminés acculent des agneaux à la chute fatale dans un ravin.

Depuis cette révélation, des langues se délient dans les montagnes de France et des éleveurs admettent qu’une partie des attaques viennent effectivement des moutons. A Beuil, dans les Alpes Maritimes,  un Berger avait réchapper de très peu de la mort, soi-disant suite à une attaque de loup. A la lumière de ces nouveaux résultats, l’ancien berger qui a quitté le métier aujourd’hui a révélé que c’était en fait une partie de son troupeau qui était responsable : « J’ai juste pensé que tout le monde ne me croirait pas et j’ai préféré blâmer le loup (…) en plus il n’est pas possible d’être indemnisé en cas d’attaque de mouton alors que l’Etat le fait pour celle des loups ».

Les chercheurs ont identifié une mutation génétique parmi les moutons Cévenoles qui développent chez eux un comportement belliqueux. La mutation, peu visible en dehors des périodes agressives s’est déjà rapidement diffusée dans de nombreux troupeaux dans toute l’Europe rendant le contrôle de cette déviance difficile à court terme. Des cas d’attaques en plein jour de moutons isolés se font de plus en plus courantes et terrorisent parfois des villages entiers dans des vidéos impressionantes qui se font de plus en plus nombreuses sur internet:

Sur ce phénomène qu’il convient d’appeler « la révolte des moutons », les autorités restent encore silencieuses ne voulant pas créer un mouvement de panique chez tout ceux qui côtoient de près ou de loin des ovins. Un député PS qui a souhaité rester anonyme a déclaré que le phénomène de la « révolte des moutons » et l’impuissance de l’Etat à pouvoir la contrecarrer serait un très mauvais message alors qu’au même moment des manifestations contre la loi El Khomri battent leur plein.

Il semble qu’après des années d’exploitation docile la nature nous envoie un message qu’elle en a assez de se laisser manger la laine sur le dos. Les chercheurs pensent que d’autres mutations de ce type pourraient se répandre rapidement à d’autres populations animales: « heureusement que ça a démarré sur des moutons, imaginez ce qui se serait passé si ça avait commencé sur un autre type d’animal plus agressifs à la base »note avec une légère inquiétude le généticien Alain Cabale de l’Agropolis. D’autre scientifiques de l’Institut du Comportement Animal (ICA) de Lyon pensent eux qu’au delà de la mutation génétique c’est en fait de l’imitation même du comportement humain que les moutons sont devenus agressifs. Selon cette hypothèse, c’est notre comportement direct qui serait à remettre en cause. D’autres études sont à venir pour clarifier la situation mais d’ici là, ne prenez pas de risque et soyez sympa avec les moutons, ils semblent en avoir gros sur la patate.

 

5 Commentaires

Classé dans Humour

5 réponses à “L’inquiétante révolte des moutons Cévenoles

  1. tardif

    « …au même moment des manifestations contre la loi El Khomri battent SON plein. »

    (il s’agit du nom commun « son », comme « sonore », et pas du pronom possessif).

    Voili.😉

  2. marco

    pauvres fou ! la prophétie…

  3. marco

    D’ailleurs M. Valls aurait communiqué sur le phénomène, je vous le transmets en substance :
    « Que les citoyens ne veuillent plus être des moutons passe, mais que les moutons ne veuillent plus rester mouton, c’est inacceptable. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s