Retour sur l’île de pâques

Il y a huit ans de cela je commençais ce blog avec une forte inquiétude en tête, celle de la dégradation de notre planète et du risque proche d’effondrement de notre société avancée. J’avais alors symboliquement écris un de mes premiers articles sur l’île de pâques où, selon Jared Diamond, la déforestation avait condamné le peuple qui y habitait à la disparition.

Cette petite île perdue dans le  Pacifique a souvent servi de métaphore à notre petite planète au milieu de l’univers. L’image proposée est comme une mise en garde malthusienne face à l’exploitation des ressources de notre planète.

Un documentaire d’Arte sur le travail de l’archéologue Nicolas Cauwe met en lumière une autre lecture de l’Histoire de l’île. (lien en cliquant sur la photo)

Capture d’écran 2016-06-21 à 21.54.03

Depuis ce premier article j’ai radicalement changé de point de vue sur les sociétés humains et j’ai pris même beaucoup de distances avec les thèses souvent catastrophistes portés par les écologistes et relayé à grand cris dans les médias. Face à « l’évidence » des catastrophes à venir des uns l’Histoire répond par l’incroyable pouvoir d’adaptation des humains face à de nouvelles contraintes.

2 Commentaires

Classé dans Agriculture, Documentaire, Histoire

2 réponses à “Retour sur l’île de pâques

  1. Christelle

    On s’adapte certe, mais vivre sur une planète artificielle, où il n’existe plus no animaux ou nature sauvage, sauf ce qui a été créé par l’homme ou « sauvegarder » dans un Zoo.
    L’homme ira bien, malgré les cancers dus à la nourriture empoisonnée qu’on nous propose, malgré l’air impur que nous respirons…
    Oui l’homme s’adaptera mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas changer son mode de vie, sa consommation.
    Je ne te critique en rien, je cherchais un blog sur l’ecologie et le changement pour la planète. Je suis tombée sur le tien et justement sur cet article qui m’a un peu interpellé.
    Je pense que c’est de notre devoir de changer les choses.

    • karmai

      Plus de nature sauvage? Nourriture empoisonnée qu’on nous propose? Je crois que tu exagères un peu. Changer son mode de consommation ou de vie est typiquement ce qu’on peut faire pour s’adapter. On peut changer ses dieux aussi, comme les pascuans. Nos idoles de la croissance et du travail pourraient être changées également🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s