Bachar El Assad : « Faites des jardins pas la guerre »

bachar-el-assadLe dictateur Syrien Bachar El Assad n’en est plus à une politique controversée en annonçant la création d’une centaine de jardins partagés dans le quartier Est de Damas d’Hammouriya. La zone, jadis contrôlée par les rebelles mais reconquise suite à d’intenses bombardement, notamment des médiatiques attaques chimiques, a été choisis pour accueillir l’aménagement de centaines de jardins partagés. Le ministre de l’agriculture a déclaré que, comme le préconisait certains écologues Syriens, les jardins et les cultures étaient à même de pouvoir participer à la dépollution du site contaminé par les produits chimiques déversés.

« Faites des jardins pas la guerre » a déclaré le sulfureux leader du pays en proie à une terrible guerre civile. Il voit dans cet acte symbolique une main tendue vers ses opposants. Quelques rebelles ont déjà annoncé quitter les champs de bataille et troquer la kalachnikov contre une grelinette. C’est le résultat inattendu de cette action qui pourrait bien faire des émules un peu partout dans le monde afin de réduire l’intensité des conflits qui traversent parfois depuis de nombreuses années des pays aux quatre coins du monde. L’armée américaine a, en réaction, envoyé un groupe d’agronomes et d’agriculteurs du mid-west afin d’installer des jardins partagés à Bagdad et à Kaboul, où les efforts de pacification sont attendus par les population locales.

liban-ruine

Les premiers jardiniers sont arrivés sur place et, sous le contrôle d’un important dispositif policier pour l’inauguration, ne tarissent pas d’éloge sur l’initiative. Ahmed, 32 ans et 2 ans de conflits en tant que rebelle note pragmatiquement : « Les charniers constituent une excellent compost qui permet de penser l’installation de cultures variés et des rendements prometteurs. Revenez dans quelques années, vous serez surpris du résultat ». Monsanto s’est déjà dit prêt à donner gratuitement des semences certifiées pour participer à l’effort de reconstruction de ce quartier dévasté, cherchant ainsi à redorer son image, souvent mis à mal par une opinion publique souvent encore trop critique des apports positifs qu’elle tente de développer dans le monde. Déjà de nombreuses personnalités sont attendus sur le site. Pierre Rabhi a déjà annoncé sa venue afin de convertir les jardiniers à l’agro-écologie.

 

2 Commentaires

Classé dans Agriculture, Humour, Politique

2 réponses à “Bachar El Assad : « Faites des jardins pas la guerre »

  1. flyingdust

    Héhéhahahoho, C’est à Monsanto trop critiqué par l’opinion publique pour ses apports pourtant positifs que j’ai tiqué, très bien fait sinon:-)

  2. Rahane

    Quand sur la photo Bachar sourit aussi gentiment on aimerait bien que ce soit tous les jours comme le premier
    ça fait rire rêver…. et y penser
    en espérant ce jour comme une terre promise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s