Le privilège de l’expérience du monde – Retour sur Make it Work aux Amandiers

2015-05-28 09.17.21Une expérience artistique et politique a vu des centaines d’étudiants de France et du monde simuler au théâtre des amandiers de Nanterre la prochaine conférence sur le climat qui se tiendra à Paris à la fin de l’année. Au delà des discours officiels sur cet évènement, c’est le contrepoint de mon expérience individuelle et de ma réflexion que je propose ici, pour dépasser la joie sincère d’y avoir participer et ainsi proposer une analyse critique. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

La dernière lettre d’Amédy – Le banlieusard

Nico,

J’ai assez attendu, je vais foutre le feu au système. Je vais buter ces flics qui m’ont humilié depuis toujours pour ma peau trop noir, mon quartier trop pourri, ma culpabilité que je porte avec moi. J’ai voulu y croire, faire ma place, mais on m’a vite fait comprendre que la fraternité c’était un joli mot et pas une réalité. J’ai cru que prendre le risque de devenir riche, c’était me donner la chance d’appartenir au monde. Je me trompais. L’islam est la seule fraternité qui fonctionne, c’est la seule chose qui ait su me donner une place, m’offrir un autre avenir que la galère et la prison.

C’est bizarre de me dire que c’est en taule que j’ai pu trouvé mes frères, mais c’est parce qu’on partage la même galère, on est tous des indigènes. Je vais me venger de Zyed et Bouna, mais de tous les autres aussi. Je vais me venger des caricatures du prophète, de tout ceux qui sont si rapides à faire crever les musulmans et laisser tranquille les blancs et les juifs. Ca ne va pas qu’on tape toujours sur les mêmes. Demain, c’est à moi de mettre le feu. Je sais que tu as écouté ces textes de NTM comme moi, ils disent la moitié de ma haine :

Je n’ai fait que vivre bâillonné, en effet
Comme le veut la société, c’est un fait
Mais il est temps que cela cesse, fasse place à l’allégresse
Pour que notre jeunesse d’une main vengeresse
Brûle l’état policier en premier et
Envoie la république brûler au même bûcher,

(…)

Donc l’heure n’est plus à l’indulgence
Mais aux faits, par le feu, ce qui à mes yeux semble être le mieux
Pour qu’on nous prenne un peu plus, un peu plus au sérieux

L’autre moitié est contre toi qui a écouté ces textes aussi mais qui ne faisaient pas écho à ta vie. Tu as chanté comme un con sur des pistes de danse le refrain qui allait faire exploser le système. Mais qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu? Aujourd’hui j’ai la réponse. Demain tu la recevras.

Amédy

La préface aux lettres d’Amédy

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

La dernière lettre d’Amédy – Le barbare

Nicolas,

Je vais enfin pouvoir exprimer ma haine et mon dégout de toutes les valeurs que tu aimes. Avec mes complices, nous avons réunis toutes les armes nécessaires pour exécuter la liberté d’expression. L’organisation n’a pas peur du crime, en tant que terroriste nous assumons la barbarie qui guide nos actes contre la justice et la paix. Au delà des meurtres que nous effectuerons sans pitié, ce n’est pas simplement des individus que nous visons, mais c’est bien la démocratie et le pluralisme que nous désirons voire disparaitre dans les cendres.

Notre projet est clair, générer du chaos par des massacres et des pillages. En tant que fondamentalistes extrémistes c’est ce que nous désirons par dessus tout. A ce titre, je me réjouis de la progression de nos entreprises terroristes en Irak et Syrie. Le rétablissement de l’esclavage dans ces régions permet de faire reculer la liberté de certains hommes que nous jugeons inférieurs. Un peu dans le même esprit, le commerce des femmes permet d’assoir la domination des hommes sur ces marchandises. Le rétablissement de ces pratiques me transporte de joie, on se croirait vivre au temps béni du prophète.

L’objectif final est de faire triompher l’obscurantisme partout où cela est possible. C’est incroyable avec quelle rapidité nous y arrivons. Les combattants assoiffés de sang convergent de toute l’Europe vers le moyen-orient et dans le vieux continent même d’autres que nous suivrons nos pas pour générer la peur dans vos coeurs. Je crois d’ailleurs à ce titre que nos vidéos de décapitations et d’immolations ont beaucoup de succès. Elles expriment avec clarté notre amour de la violence gratuite et de la terreur. Vous voir paniquer via facebook et tweeter est notre plaisir sadique.

Faire trembler, provoquer de l’effroi, déstabiliser, réduire au silence, détruire la liberté, l’égalité et la fraternité, voilà ce qui m’anime. C’est toute la France que je veux voir s’effondrer dans le noir, s’apeurer et s’enfermer de trouille, car ce sont les conditions de notre victoire et le début de notre règne de terreur. La charia à Paris, des décapitations dans les rues, des lapidations sur les champs Elysées et du halal dans les cantines! Nous mettrons fin à la musique et aux arts, nous ferons des procès injustes et déclarerons des condamnations démesurées. Nous détruirons systématiquement tout le patrimoine, nous brulerons les livres et génociderons toutes les populations non musulmanes.

Ah qu’il sera bon demain de m’armer, sortir dans la rue sans peine pour faucher d’innocentes victimes. Qu’il sera bon d’entendre claquer les tirs et de voir les badauds en détresse cherchant à sauver leurs misérables vies. Si je pouvais, ce serait tous à la fois que je voudrais les voir emportés par la mort. Qu’il sera bon de lire la stupéfaction de ceux dont j’emporterai le dernier souffle. Je suis le détonateur d’une réaction en chaine qui engloutira le monde, je suis un bras armé qui agit dans l’amour de la souffrance des autres. J’aime le sang et je hais tout ce que tu représentes. Je suis ton négatif, et demain, c’est ton semblable que je vais faire tomber aveuglément. Cela pourra être toi, peu m’importe en réalité, ta vie est quantité négligeable devant mon projet terroriste.

Que ta mort soit douloureuse,

Amédy

La préface aux lettres d’Amédy

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

La dernière lettre d’Amédy – Le complotiste

Cher Nicolas,

Depuis qu’Hayat est partie, tu es le seul à qui je peux me confier avant les grandes manoeuvres qui vont commencer à partir de demain. Dès le matin, tu comprendras. Depuis que j’ai intégré l’équipe d’animation d’Al Qaïda il y a maintenant quelques années, nous avons bâtit avec la DGSE une opération. Comme tu le sais, l’OTAN créée depuis déjà longtemps des menaces fantômes afin de légitimer des interventions politique et maintenir la puissance occidentale, israélienne et saoudienne dans le moyen-orient. Afin de crédibiliser nos montages vidéos de meurtres barbares réalisés par l’Etat Islamique, nous allons réaliser des attentats terroristes sur le sol français en leur nom. C’est la meilleure façon d’assurer un appui massif et sans condition de la population française et mondiale aux interventions au moyen Orient.

Le président François Hollande a validé la démarche du point de vue intérieur devant la garantie d’une montée de sa popularité qui sera évidente dans la foulée des évènements. Les dirigeants de Dassault y voient également un intérêt. Après que Serge ait consulté ses amis francs-maçons, nous sommes tous tombés d’accord qu’il est de notre intérêt de faire peur au peuple français pour son bien. La guerre prévue contre la Russie nécessite des populations particulièrement sous contrôle et nous devons donc les préparer à temps.

La mise en scène est fin prête, nous avons décidé d’assassiner Charb et ses proches collaborateurs du journal Charlie Hebdo au nom de leurs caricatures du prophète des musulmans. L’effet médiatique sera maximal. Si ce projet n’a pas l’ampleur du 11 septembre des Américains, le dispositif est de même nature et la CIA nous a beaucoup aidé à le mettre en place. Ils ont notamment levé nos inquiétudes sur des failles qui pourraient montrer des incohérences dans notre histoire. L’important est qu’il y ait une partie de l’évènement qui soit correcte, ici c’est l’assassinat de quelques journalistes et de quelques policiers. Le mieux est de laisser une partie de la population inventer des histoires et des scénarios qui finiront par se décrédibiliser d’eux mêmes fautes d’éléments suffisant et de preuves tangibles. C’est le laissez-faire à l’anglo-saxonne.

Pour que tu ne prennes pas peur, je tenais à te dire que je serais « assassiné » par une équipe du GIGN après m’être introduit dans un supermarché juif, l’objectif est de marquer les esprits au maximum et de faire vibrer la menace anti-sémite. C’était une condition sine qua none de la participation inconditionnelle du Mossad et l’accord du gouvernement Israélien, qui prépare les prochaines élections. Je serais ex-filtré rapidement et on « m’enterrera » de manière anonyme. La tribu des Saouds est apparemment très satisfaite de cette piqure de rappel qui manquait depuis le 11 Septembre. Cela devrait nous laisser un mandat suffisamment large pour que la destruction de la Syrie soit quasi totale. La procédure d’isolement de l’Iran et de la Russie continuent de fonctionner correctement.

Voilà pour les dernières nouvelles. Cette lettre est la dernière que je t’envoie avec mon identité d’Amédy. Je te recontacterai en temps voulu comme la dernière fois. Hayat est déjà partie via l’Espagne et a déjà intégré sa nouvelle identité. J’espère que tu te plais dans la tienne depuis maintenant deux ans. Avec un peu de chance tu ne seras pas réactivé avant encore quelques années. Moi il a fallu que je tombe sur le projet Charlie. C’est une chance extraordinaire pour ma carrière mais je m’étais habitué à pouvoir te voir et côtoyer Hayat avec simplicité.

Je te souhaite du bon temps et un très beau spectacle dans les prochains jours. Si je t’ai écris aussi c’est que le sommeil ne vient pas si facilement la veille d’un travail de cette importance. J’espère que je pourrais rapidement reprendre contact avec toi. D’ici là, profite bien.

Où que ce soit, amicalement,

Amédy

La préface aux lettres d’Amédy

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

La dernière lettre d’Amédy – Le révolté

Cher Nicolas,

Bismillah, c’est la dernière fois que je t’écris. Avec Chérif, nous allons venger le prophète et la France coupable. Même si je sais que tu ne partages pas mon idéal, je sais aussi que contrairement au système qui nous jugera demain comme des monstres, tu es capable de comprendre mon combat. Tu te désoles si souvent de cette société absurde et pourtant tu critiques la joie que j’ai à vivre avec les enseignements de Mohammad, sallallahou ‘alayhi wa sallam. Tu as peur de la mort parce tu crois qu’il n’y a rien après et ça te rend faible, tu ne considères que ta petite personne. Moi j’ai Allah, le prophète et le califat. Mon djihad est une oeuvre, demain je serais chahid. Nous les soldats du califat nous vous faisons peur parce que nous ne craignons pas la mort. Vous nous croyez fou car nous suivons Allah, mais c’est ma liberté d’agir qui t’effraie. Nous ne mourrons pas comme vous, nous, nous rejoignons Allah. Tu prends la vie sur Terre trop au sérieux malgré ce que tu en dis. J’aimerais te faire lire ce verset :

« Sachez que la vie d’ici bas n’est qu’un jeu, frivolité, parure, course à l’orgueil entre vous et rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie: la végétation qu’elle fait naître émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie, ensuite elle devient tels des débris. Et dans l’au delà un dur châtiment pour les non croyants et aussi pardon et agrément d’ALLAH pour les croyants. Quant à la vie d’ici bas, elle n’est que jouissance trompeuse. » (Verset 20 – sourate 57)

Nous partageons ce sentiment d’absurdité du monde, mais contrairement à toi je sais que c’est Allah qui l’a voulu ainsi. L’absurdité du monde n’est pas la découverte de Camus ! Tu aimes la révolte qu’il proclame, mais seul Allah donne la vraie puissance de se révolter. Tu la verras demain qui guidera mon djihad, je ferais trembler la France toute entière. Qu’as tu fais trembler avec ta révolte? Combien de bombes comptes tu arrêter avec ton indignation sans risques?

On est né la même année et je vais mourir plus jeune que toi. Mais quand tu seras mort, on se souviendra encore de moi et on me célèbrera dans le califat comme un pionnier, un soldat plein de courage qui a fait trembler le géant Français. Mécréant tu rejoindras les perdants, tu recevras des châtiments douloureux et je ne pourrais être un secoureur. Que je sois méprisé dans cette France lâche est une récompense, l’indice qui me montre que je suis sur la bonne voie. Demain on me méprisera à Paris, ma consécration au paradis.

Cette société que tu t’acharnes à essayer de rendre viable a tout de travers. Elle s’offusque des actes du califat, des condamnations à mort alors que depuis toujours la France oppresse et tue mes frères musulmans, et les a tué sans sourcilier. La France a une hiérarchie des morts, elle ne veut pas voir ses meurtres et se pense innocente. On n’entend pas grand monde sur la colonisation, sur la guerre d’Algérie, sur les arabes jetés dans la seine, sur notre génération laissée à l’abandon dans des ghettos où le mec qui a de l’ambition n’a pas d’avenir quand il n’a pas le nom et la couleur de peau qu’il faut. Il ne faut pas mettre les choses à l’envers, je ne suis pas né avec la haine de la France en moi. C’est elle qui m’a rejetée. Je ne me laisse pas faire. Si seulement elle avait changée la France, mais elle bombarde et assassine toujours mes frères en Lybie, en Irak, en Syrie et en Afghanistan. J’aimerais voir ta réaction si la France était bombardée par une force étrangère.

Tu as l’histoire sélective quand tu regardes l’Etat Islamique. Quand tu vois des barbares je vois des révolutionnaires qui font triompher mon idéal et reculer les mécréants. Ce que nous faisons a la même violence que tes révolutionnaires Français. Tu crois que la guillotine était moins barbare que nos exécutions? Pourquoi acceptes tu les violences de la révolution française et tu nous refuserais le même élan libérateur? Tu crois que le passé est dépassé et que les révolutionnaires français auraient pu briser leurs chaînes sans violence?

C’est parce que j’ai compris tout ça et que j’ai refusé la survie qu’on me proposait et c’est parce que j’ai trouvé la voie de la libération que les aveugles me mépriseront. Demain j’aurais tenu tête à l’absurdité du monde, j’aurais relevé le défi qu’Allah nous propose en déroulant sous nos yeux un monde de mécréants.

J’ai de la sympathie pour toi, mais je ne peux comprendre ton égarement et ton acharnement. J’espère qu’Allah t’ouvrira les yeux, j’espère que tu verras demain sa puissance car par mes mains Allah se venge de ceux qui méprisent l’image du prophète Mohammad, sallallahou ‘alayhi wa sallam. Demain est le début de la vraie vie pour moi, pour toi et tous les mécréants c’est le début de l’enfer.

Qu’Allah te vienne en aide, que tes yeux s’ouvrent,

Amédy

La préface aux lettres d’Amédy

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Les dernières lettres d’Amédy – Préface

Je crois en quelque chose, c’est qu’il est possible de faire humanité avec l’humanité toute entière. Ce n’est pas chose aisée car les cultures humaines sont si diverses et parfois si contraires. Faire humanité m’oblige à rechercher le dénominateur commun sur lequel se base cette croyance qu’est la fraternité.

Tester la fraternité, c’est être empathique avec l’être humain dont on se sent le plus éloigné. C’est l’effort le plus dur, c’est le chemin le plus long, c’est naviguer sur une crête où l’on cherche à comprendre sans excuser.

Amédy Coulibaly est un Homme. Il m’est diamétralement opposé. Je le vois être sorti de l’humanité, jugé comme une bête, un monstre, un fou ou un barbare. Tout semble se passer comme si nous avions abandonné l’idée de comprendre les Hommes et que pour certain, les plus gênants, le plus simple était encore de les imaginer hors humanité. Nous préférons ignorer tout de lui, ne pas l’écouter car nous aimons l’idée que nous n’avons rien en commun avec lui et nous avons peur de constater qu’il n’ait peut-être pas eu tord sur tout. Ainsi, il semble mieux que cet homme n’ait pas de voix. Les morts n’argumentent pas, ils n’ont plus rien à nous dire.

Je suis de l’avis que l’humanisme est un projet révolutionnaire inachevé. Mon envie de faire humanité m’oblige a tenter de comprendre ce que les uns et les autres perçoivent, imaginent. Je dois pouvoir rechercher la vérité des Hommes, ce que chacun dit de ce que c’est qu’être un Homme.

Faire empathie, chercher le dénominateur commun de la fraternité, c’est tenter de se projeter dans la peau de l’autre, tout particulièrement avec celui qui est le négatif de soi afin de révéler les reliefs de l’humanité.

Les lettres que vous lirez ensuite sont une tentatives d’exploration des regards que le monde a pu porter sur Amédy Coulibaly, ce n’est jamais complètement mon point de vue, ce sont des hypothèses basées sur les discours des uns et des autres, faute qu’Amédy ait écris véritablement une telle lettre pour expliquer le fond de son être.

L’idée n’est pas de relativiser, de dire que toutes ces lettres sont égales dans leur contenu et leur vérité éventuelle sur Amédy Coulibaly. L’intention est de provoquer une réflexion sur la possibilité même de pouvoir faire humanité, de questionner les conditions de possibilité d’un tel projet aujourd’hui. Mon désir initial est que ces lettres donnent envie à ceux qui les lisent de tenter de comprendre leur ennemi avant qu’il ne soit trop tard. Je suis de l’avis que c’est parce que nous n’avons pas compris Amédy Coulibaly qu’il y a eu les attentats de Charlie. Une autre façon de le dire est de penser que si nous avions compris Amédy Coulibaly, nous aurions pu empêcher les attentats. Il est trop tard pour comprendre Amédy Coulibaly et bien évidemment trop tard pour empêcher les attentats de Charlie

Avec ces lettres, je cherche à apprendre à comprendre. Je cherche à montrer notre impuissance à comprendre faute de s’y entraîner parce que comprendre ce serait toujours déjà un peu excuser. Je n’excuse rien, mais je veux comprendre. Faute d’apprendre ce qui gouverne les dérives humaines, nous nous condamnons à la guerre perpétuelle puisque tant que la fraternité ne sera pas totale, il y aura toujours un autre qui aura tous les tords et qui méritera de mourir.

Les dernières lettres d’Amédy : 1234

8 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Reflexions athées sur les cultures humaines

siné_religionDepuis le temps que je suis sur Terre, il y a de moments clefs qui ont marqué ma vie. Le premier moment important fut certainement ma découverte que Dieu n’existait pas. Je n’étais pas particulièrement programmé pour ne pas y croire, j’aurais bien aimé y croire je crois. Il faut tout le silence d’un Dieu qui n’existe pas pour qu’il n’y ait jamais de réponses ni le moindre signe. Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Les boulangers philosophes

Peut-être parce qu’il s’agit de notre nourriture de base, parce qu’en France l’objet est attaché à une partie de notre identité, peut-être parce qu’il est au cœur du rite chrétien de l’eucharistie, quoi qu’il en soit le pain est un aliment nourrissant autant sur le plan calorique que symbolique.

Il n’est alors pas si étonnant de pouvoir retrouver dans ce domaine un certain nombres d’individus sortant plutôt de l’ordinaire et dont le séculaire artisanat soit imprégné de philosophie. Je vous propose ici deux portraits différents mais tous les deux enrichissants.

Daniel le boulanger qui réinventa son métier pour se libérer.

Cette web-série est en partie basée sur le crowd-funding, n’hésitez pas à mettre votre pièce à l’édifice où à partager.

Le bon pain de Nicolas Supiot

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Les djihadistes français de Daesh d’accord avec José Bové sur le danger des nanoparticules

joséDans une conférence de presse qui s’est tenue dans le fief des islamistes à Raqqa des djihadistes s’exprimant en Français ont indiqué soutenir le combat de l’infidèle José Bové contre les nanoparticules présents dans les M&Ms. Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Humour

Moi, Charlie, prisonnier de mon gouvernement

CharlieBombeSmallLe dernier documentaire d’Adam Curtis est l’occasion d’une plongée dans la complexité des rapports de l’occident vis à vis du terrorisme islamique. Loin des condamnations faciles qui veulent que la liberté de Charlie triomphera de l’obscurantisme barbare du levant, les attentats sont l’occasion pour moi de remettre en cause des décennies de guerre au moyen orient. L’ennemi n’est pas tant l’Etat Islamique que nos gouvernements belliqueux qui lui ont donné naissance par des décennies d’ingérence criminelle. C’est alors mon gout pour la liberté d’expression qui est pris en otage par la géopolitique de l’état français puisque les attentats de Charlie légitiment alors les interventions militaires qui alimentent la haine de l’occident.

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Politique